Quoi de plus humain que les émotions ? 

Ce sont elles qui nous mettent en mouvement, nous protègent, nous poussant à réagir. 

Cependant, la Médecine Traditionnelle Chinoise considère les émotions comme la plus grande cause interne de la maladie. 

En quoi sont-elles un danger pour la santé ? 

Quelles sont leurs conséquences sur le fonctionnement de l’organisme ?

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Étymologiquement, le terme émotion vient du latin « e-movere » qui signifie mettre en mouvement, ou encore qui sert à l’action. Une émotion est donc un mouvement, c’est à dire un changement par rapport à un état immobile initial. 

Il existe une définition contemporaine commune de l’émotion, incluant trois composantes :

En résumé, l’émotion est une réaction soudaine de tout notre organisme, avec des composantes physiologiques (qui renvoient à notre corps), cognitives (qui renvoient à notre esprit) et comportementales (qui renvoient à nos actions).

L’émotion pathogène

En MTC, il existe la notion d’émotion pathogène

Ce type de sentiment provoque certains déséquilibres  dans l’organisme qui ont une répercussion sur les organes. La médecine traditionnelle chinoise affirme que la maladie peut généralement être provoquée par l’un de ces trois événements :

Contrairement à la médecine conventionnelle qui porte moins de considération sur le fait que les émotions peuvent être cause principale de maladies, la Médecine Chinoise assure que les organes ont une fonction psychique autant que physique.

De ce fait, il existe une corrélation directe entre une émotion excessive et un état maladif. 

Cependant, toutes les émotions ne conduisent pas obligatoirement à la maladie. 

C’est une émotion exagérée, réprimée, absente ou qui s’inscrit dans la durée qui causera des dysfonctionnements sur le corps. 

Les émotions et leurs conséquences sur les organes.

Les grands Classiques de la Médecine Traditionnelle Chinoise confirment le lien étroit entre les cinq organes Zang et les émotions. 

En effet, le Rein, le Foie, le Poumon, le Cœur et la Rate produisent cinq énergies que l’on appelle émotions. 

Dans la théorie chinoise, chaque organe et son viscère sont associés à une émotion. 

Leurs conséquences sur les organes:

Les déséquilibres émotionnels proviennent principalement des organes. Qu’ils aient été provoqués par un Vide ou une Plénitude, ces derniers peuvent être dévastateurs pour l’organisme. Et pour cause, une émotion excessive lèse les organes Zang, perturbe l’énergie Ki et crée des dysfonctionnements dans le corps. Voici les conséquences des sept émotions sur les organes :

La joie, (Xi)

La joie est un sentiment qui est perçu par tous comme généralement positif. 

Elle favorise notre santé ainsi que la circulation du Ki et du Sang. 

Elle participe à la production d’hormones comme la dopamine et l’endorphine quand nous faisons l’expérience de la joie.

En médecine chinoise, la joie devient une émotion dangereuse et négative lorsqu’elle est excessive

Assimilée à un état de démence, elle endommage le Cœur qui est son organe associé, relâche son Ki et attaque la loge énergétique du  Poumon. 

Les victimes de cet excès rencontrent des difficultés à se concentrer, créant un état de dispersion mentale. 

Ainsi, une joie excessive se traduit souvent par: 

Par ailleurs, le Cœur n’étant plus en mesure d’abriter correctement le Shen, la joie intense peut donner lieu à des déséquilibres psychiques que la MTC traite en rétablissant le Qi du Cœur.

La peur (Kong)

La peur est une émotion que l’on associe aux Reins, 

Ce qui explique pourquoi l’on peut être pris d’une envie très forte d’uriner lorsque l’on est effrayé. 

La peur se distingue de la panique car, contrairement à cette dernière, elle provient de source interne

Lorsqu’un danger approche, la peur se manifeste tel un signal d’alarme pour nous pousser à réagir et chercher une échappatoire à une situation inquiétante. Cette puissante émotion qui est souvent étiquetée comme négative a pour but de nous protéger.

Cependant, lorsque la peur est démesurée elle affaiblit le Ki des Reins le forçant à descendre.

Ce déséquilibre se traduit par: 

La colère (Nu)

La colère est une émotion associée au Foie. 

La colère est bénéfique, elle nous fait prendre conscience qu’un changement doit être opéré, qu’une situation ne nous convient plus. 

C’est une émotion saine qui permet de se défendre, de se respecter soi-même et de se faire respecter.Elle permet d’exprimer son Soi individuel. 

Il existe deux types de colère : 

La colère excessive (Yang) affecte le Qi de son organe empereur, le Foie. Elle le fait monter et oblige la circulation sanguine à faire de même. 

Elle provoque de:

La tristesse (Bei)

La tristesse est une émotion associée au Poumon. 

Il nous permet de nous libérer de l’événement qui nous a affecté, de passer à autre chose, de réussir à dire adieu, d’élaborer un processus de deuil et d’acceptation. Ces étapes nous poussent à aller de l’avant. 

Lorsqu’elle est trop présente, la tristesse s’apparente à une mélancolie intense qui entraine un sentiment d’isolement. 

Elle épuise l’énergie générale et attaque le Qi du Poumon. 

Ce phénomène provoque:

Si la tristesse excessive perdure dans le temps elle nuira au Cœur, au Foie et à la Rate et elle pourra aller jusqu’à attaquer le Qi du Cœur donnant ainsi naissance à un Feu.

Le souci (Si)

Le souci, que l’on peut parfois retrouver sous le nom de « pensée obsessionnelle », « nostalgie », ou rumination est une émotion associée à la Rate. 

Le souci se traduit principalement par le fait de ressasser les mêmes pensées anxiogènes à longueur de journée. 

Synonyme de stress, le souci peut être destructeur mais cependant utile puisqu’il témoigne d’un problème à solutionner et encourage à passer à l’action pour solutionner la situation. 

Lorsqu’il est extrême, le souci entrave le Qi de la Rate affectant ainsi le travail de digestion de l’organe et ouvrant la porte aux pensées obsessionnelles

Un affaiblissement de la Rate, l’un des organes participant à la production de Qi et de Sang, entraine une nette diminution de l’énergie. De plus, assimilé à une songerie obsédante ou à une réflexion excessive, le souci peut mener à la stagnation prolongée du Qi du Cœur et donc affaiblir l’organe. 

Ce phénomène peut entrainer:

Le chagrin (You)

Le chagrin, parfois appelé « oppression » ou « accablement », est une émotion associée au Poumon. 

Apparenté à la tristesse, elle est toutefois beaucoup plus longue et est vécue de manière beaucoup plus intense

Le chagrin implique souvent la perte d’un être cher (deuil ou chagrin d’amour par exemple).

C’est une étape douloureuse par laquelle il est inévitable de passer au cours de la vie. Le chagrin nous forge, nous fait grandir et, dans le meilleur des cas, il peut donner lieu à une renaissance.

Vécu de façon extrême, le chagrin nuit au Poumon et épuise son Qi. 

Il provoque la stagnation généralisée de l’énergie vitale ce qui diminue fortement la fonction des organes internes. 

Le chagrin entraine:

La panique (Jing)

La panique que l’on peut qualifier de « frayeur » ou « choc émotionnel », est une émotion étroitement liée au Cœur et au Rein. 

Comparée à la peur, la panique est toutefois beaucoup plus intense puisqu’elle occasionne un véritable désordre émotionnel

En effet, la panique se traduit par un sentiment de terreur extrême et très soudain, souvent accompagné d’anxiété et d’agitation, qui paralyse l’esprit et le corps. 

Contrairement à la peur, elle est provoquée par des facteurs externes.

En Occident, on parle souvent de « crise de panique » pour faire référence à ce type d’émotion. 

Cette peur excessive provoque un dysfonctionnement général du Ki. 

elle donne lieu à:

des palpitations, 

une agitation mentale 

des sueurs froides. 

La panique perturbe le Shen-Cœur (source de vitalité et de joie) de même que l’équilibre Cœur-Rein. 

Le Rein, affaibli par l’émotion, va puiser dans l ‘énergie du Cœur et l’épuiser. 

Ce phénomène se manifeste par:

Le rôle du Cœur dans les émotions 

En MTC, le Cœur est l’organe le plus important. 

Il est celui qui gouverne le corps et l’Esprit et il régit les émotions. 

Il abrite le Shen, autrement dit « l’Esprit », le Cœur est l’une des principales victimes de l’attaque des émotions pathogènes. 

La médecine chinoise affirme que ce dernier a besoin de joie pour fonctionner correctement car sans cela, son énergie se bloque et il ne parvient plus à protéger le Shen ce qui ouvre la porte aux troubles et aux maladies mentales

.

Les deux pathologies affectant le Cœur : 

Par conséquent, afin de maintenir cet organe vital en bonne santé il est important de conserver une harmonie psychique. 

Quels sont les conseils de la MTC pour gérer ces émotions extrêmes ?

Gérer ses émotions avec la médecine chinoise.

Extériorisez au maximum

Pour éviter de tomber dans l’excès pathologique lorsque nous sommes pris d’une émotion intense, la MTC conseille l’extériorisation des sentiments par l’échange et la méditation :

Ainsi, extérioriser en assumant nos émotions nous permet de les canaliser.

Vivez selon les principes du Yang Sheng

Le Yang Sheng est un art de vivre regroupant un ensemble de méthodes qui visent à préserver la santé, prévenir les maladies et améliorer la longévité. Yang Sheng, qui signifie littéralement « nourrir la vie », nous encourage à adopter la méditation, les principes de diététique chinoise et une activité physique régulière afin de renforcer notre système immunitaire. En fortifiant notre organisme, nous nous immunisons contre les troubles émotionnels et améliorons notre qualité de vie.

Le Qi Gong, une thérapie méditative, fait partie du Yang Sheng. Cette gymnastique douce qui n’est pas une branche de la MTC mais qui est chère à la tradition chinoise renvoie à la pratique d’exercices physiques, énergétiques et psychologiques qui ont pour but de renforcer les muscles et les organes, de faire travailler la mémoire, d’apaiser le stress et de relaxer le corps au moyen d’exercices de respiration. Grâce à ces exercices qu’il est recommandé d’effectuer quotidiennement, le Qi Gong rétablit et harmonise le Qi, apaise l’Esprit, libère les blocages physiques et émotionnels et nous permet globalement de mieux gérer nos émotions.

Le Shiatsu est une discipline qui accompagne les troubles émotionnels et participe à une harmonisation globale du corps et de l’esprit. 

Faites également confiance aux plantes et aux huiles essentielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.